Commission européenne : le « lexique inclusif » fait pschitt !

·1 min de lecture
La commissaire européenne à l'Égalité Helena Dalli a dû rétropédaler.
La commissaire européenne à l'Égalité Helena Dalli a dû rétropédaler.

La commissaire européenne à l?Égalité Helena Dalli a été obligée, mardi, de rétropédaler après la publication de son « guide de l?inclusivité », qui bannissait des mots et expressions du langage courant car « trop genrés ». Le guide d?une trentaine de pages, dont Le Point s?est fait l?écho, a été lancé le 25 octobre. Il va être remanié, la commissaire maltaise prétextant un travail inachevé, qui mérite une « mise à jour ».

En vérité, ce guide a soulevé une belle bronca au sein de la Commission, comme à l?extérieur. Des expressions aussi anodines que « Mesdames et Messieurs » devaient être proscrites en ouverture des réunions au profit d?un plus neutre « Chers collègues ». Les dénominations des professions devaient interdire le masculin pluriel, les formulaires éviter l?alternative « madame » ou « monsieur » et proposer, en plus, la réponse « autres » ou « préfère ne pas dire »? Bref, tout un vocabulaire pour éviter de froisser une minorité qui ne se reconnaît pas dans les genres les plus usuels.

À LIRE AUSSILe lexique bien-pensant de la Commission

Des formations proposées aux fonctionnaires européens

Le guide n?avait pas été approuvé par le collège des commissaires ? beaucoup sont tombés des nues ! ? et avait, pourtant, été déjà diffusé auprès de certains services de la Commission. Des formations sont d?ailleurs toujours proposées au personnel. Seront-elles aussi annulées ?

« C?est woke à fond. Ce doc est hallucinant ! Je ne crois pas que beaucoup s?y reconnais [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles