Commission européenne: à Bruxelles, tensions sur l’immigration

Berdah, Arthur
Dans le nouvel organigramme de la Commission européenne, le portefeuille intitulé «protection du mode de vie européen» a été confié au Grec Margaritis Schinas, en charge de la question migratoire. / Yuriko Nakao/Bloomberg

L’intitulé du portefeuille de la Commission dédié à la «protection du mode de vie européen» indigne la gauche.

Faut-il y voir une réponse à la théorie du «grand remplacement»? Depuis qu’Ursula von der Leyen, la nouvelle présidente de la Commission européenne, a présenté mardi matin son organigramme à Bruxelles, l’un des portefeuilles qu’elle a inauguré suscite la polémique. Ou plutôt, c’est l’intitulé qu’elle lui a attribué qui indigne une partie de la classe politique européenne. Confié au Grec Margaritis Schinas, le poste consacré à la question migratoire a été rebaptisé «protection du mode de vie européen», au lieu de «migrations, affaires intérieures et citoyenneté». La formule a suffi à faire bondir la gauche, qui est immédiatement montée au créneau pour exiger un retour en arrière. Au point de contraindre Ursula von der Leyen à accéder à leur demande mercredi soir, selon le Financial Times.

«C’est la résurrection bruxelloise du sinistre “ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale” (un maroquin créé par Nicolas Sarkozy en mai 2007 puis supprimé en janvier 2009, NDLR). Hors de question de valider un tel poste. Le combat ne fait que commencer», a menacé l’eurodéputé PS-Place publique, Raphaël Glucksmann. L’essayiste a ensuite été rejoint par son collègue Rachid Temal. «J’ose espérer qu’il ne s’agit pas d’une compromission avec l’extrême droite, populiste, identitaire et nationaliste», s’est interrogé le sénateur PS du Val d’Oise.

» LIRE AUSSI - Von der Leyen veut une Commission «moderne et agile»

Une fois n’est pas coutume, les voix des socialistes se sont accompagnées de celles des Insoumis. «Que faut-il comprendre quand von der Leyen fait le choix de dénommer le portefeuille consacré aux migrations “protection du mode de vie européen”? Ce sont (…) ces clins d’œil douteux à l’extrême droite (…) qui a voté pour elle qui menacent le mode de vie européen», s’est insurgé l’eurodéputé Younous Omarjee, faisant allusion à l’appartenance de la présidente (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Cette gauche qui délaisse l'identité de l'Europe 
Qui est Schinas, le commissaire en charge de la «protection de notre mode de vie européen»? 
Commission européenne: la Française Sylvie Goulard désignée au Marché intérieur 
«Protection du mode de vie européen»: le nom du portefeuille immigration à la commission passe mal 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro