Un commissaire et un vice-procureur surpris dans un restaurant

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Les affaires impliquant des restaurants ouverts clandestinement se multiplient (photo d'illustration).
Les affaires impliquant des restaurants ouverts clandestinement se multiplient (photo d'illustration).

Les restaurants sont normalement fermés partout en France? mais pas pour tout le monde, semble-t-il. Alors que plusieurs restaurateurs ont appelé à braver l'interdiction d'ouvrir aux quatre coins de la France ces derniers jours, les contrôles de police épinglant des établissements ouverts illégalement et clandestinement se multiplient. Selon La Provence, le commissaire de Carpentras et le vice-procureur du tribunal judiciaire auraient été surpris dans un restaurant de cette ville du Vaucluse.

Plusieurs passants auraient appelé le 17 en voyant des personnes présentes dans le restaurant, censé être fermé, samedi 30 janvier. Des va-et-vient auraient également été confirmés par les caméras de vidéosurveillance, ce qui a poussé la police à intervenir dans ce bistrot réputé du centre-ville de Carpentras, dont le nom n'a pas filtré. Une information qui n'a pas été confirmée par le procureur de la République de Carpentras alors que l'affaire devrait être confiée à la procureur générale de Nîmes.

Le coup de gueule de Gérald Darmanin

De son côté, le vice-procureur a apporté une autre version de l'histoire. « Je n'ai pas déjeuné dans ce lieu ; j'y ai simplement acheté deux bouteilles de vin blanc. Il était midi moins dix. J'ai en effet discuté avec le restaurateur et le commissaire pendant une vingtaine de minutes avant de quitter l'établissement (il commençait à pleuvoir), raccompagné un ami et suis allé déjeuner en famille vers L'Isle-sur-la-Sorgue. J'ai fait part de [...] Lire la suite