Commerces, hôtellerie, restaurations, alimentation: les secteurs les plus exposés si la grève se prolonge

1 / 2

Commerces, hôtellerie, restaurations, alimentation: les secteurs les plus exposés si la grève se prolonge

Si une grève de quelques jours n'inquiète pas trop les acteurs économiques, qui l'avaient anticipée, beaucoup redoutent une prolongation avec des blocages routiers ou une pénurie de carburant qui affecteraient leur activité plus sévèrement durant la période cruciale des fêtes. Etat des lieux.

Commerces: l'alarme déjà sonnée

Le premier jour de grève jeudi a entraîné 30% de baisse d'activité en moyenne, selon l'Alliance du commerce, qui représente 26.000 magasins et 200.000 salariés dans le secteur de l'équipement de la personne. Elle "s'alarme des effets de la reconduction" du mouvement pour des commerces déjà mis "en péril par la permanence, depuis plus d'un an, du mouvement des 'gilets jaunes'". 

"Un deuxième coup dans la même année 2019 pourrait être mortel pour beaucoup" d'entreprises de proximité, insistait vendredi sur RTL Alain Griset, président de l'Union des entreprises de proximité (U2P). 

Décembre est crucial pour les commerçants, qui réalisent durant cette période de 10% à 20% de leurs revenus annuels, voire plus, selon l'Alliance du commerce. Les représentants du secteur exhortent les consommateurs à faire leurs achats de Noël dans leurs magasins de proximité afin d'endiguer une fuite vers le commerce électronique.

Hôtellerie, tourisme: craintes d'annulations en cascade

L'Union des métiers et industries de l'hôtellerie (Umih, principale organisation du secteur) et le Groupement national des indépendants...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi