Commerces non essentiels : Bruno Le Maire tout près de l’emporter

·1 min de lecture

Les planètes semblent s’aligner. Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, pourrait bien gagner son combat : la réouverture des commerces non essentiels avant le 1er décembre, dès le week-end prochain. "On s’y dirige", glisse un ministre au fait des dernières discussions, alors que Matignon se borne à prévoir une décision "quand les chiffres [de l’épidémie] seront suffisamment bas". "C’est une bonne semaine pour Le Maire, s’amuse un député de la majorité. Le Black Friday, c’est un sacré coup de maître."

Vendredi, le transfuge de la droite a obtenu le report de l’opération promotionnelle, prévue à partir du 27, à la semaine suivante, sous condition d’une réouverture des commerces dès le 28. Le ministre "y a mis tout son poids politique", selon un conseiller. Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France, nuance toutefois : "Ce report était logique. Je ne vais pas remercier les grandes enseignes de la distribution de l’avoir accepté, c’était incontournable." Et de louer l’action d’Alain Griset, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises.

Une bulle d’oxygène pour Le Maire

Reste que "BLM" s’offre un argument de poids avec ce report. Son entourage décrypte : "Il était hors de question de rouvrir le jour du Black Friday, qui aurait amené trop de flux, voire du désordre, le non-respect des gestes barrière. Mais à partir du moment où c’est reporté, il devient possible de rouv...


Lire la suite sur LeJDD