Confinement : entre boutiques autorisées à rester ouvertes et celles qui ne le sont pas, c'est l'incompréhension

Depuis dix jours, c'est l'incompréhension chez les commerçants qui doivent fermer leur magasin à cause du confinement appliqué dans plusieurs départements. Une boutique de jouets est contrainte de laisser ses clients sur le pas de la porte, pour du click and collect. "Pourquoi on aurait le droit d'aller chez le coiffeur, acheter des fleurs, acheter des jeux vidéo, et pas des jouets, un cadeau pour l'anniversaire de son enfant ou son petit-enfant ? C'est frustrant", interroge une gérante d'un magasin de jouet. "Ce n'est pas logique" Et la situation est tout aussi incompréhensible pour les clients. "Ce n'est pas logique que des magasins de jeux vidéo soient ouverts et que des magasins de jouets soient fermés. Là, je ne vois pas où est la logique", relève un client. En effet, les boutiques de jeux vidéo peuvent rester ouvertes, car elles relèvent du même secteur que les magasins d'informatique. Dans les supermarchés, les rayons 0-3 ans peuvent également accueillir des clients, alors que quelques rues plus loin, un magasin pour enfant est fermé. Mais le ministre de l'Économie a été clair : hors de question de changer quoi que ce soit. Près de 90 000 commerces devraient garder leurs rideaux baissés.Parmi Nos sources : Ministère de l’Economie, des Finances : https://www.economie.gouv.fr/ Cabinet du Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances, de la Relance, chargé des petites et moyennes entreprises : https://www.gouvernement.fr/ministre/alain-griset Commerçants divers Syndicat des éditeurs de logiciels et de loisirs https://www.sell.fr/ Liste non exhaustive.