Les commerces de centre-ville en souffrance dans le Nord et le Pas-de-Calais

1 / 2

Les commerces de centre-ville en souffrance dans le Nord et le Pas-de-Calais

Moins de commerces dans les centres des villes moyennes des Hauts-de-France. C'est le simple mais douloureux constat dressé par l'Insee, qui a publié mardi une étude sur le recul des magasins des centres-villes des communes comprenant plus de 5000 emplois et moins de 150.000 habitants. Un phénomène qui touche particulièrement le Nord et le Pas-de-Calais.

Si le commerce se maintient globalement sur l'ensemble des agglomérations des deux départements, entre 2009 et 2015 - période sur laquelle a été menée l'enquête de l'Insee - près de 400 boutiques ont en effet disparu du cœur historique des villes moyennes des Hauts-de-France, passant de 7 600 à 7 200.

Calais, Saint-Omer ou Boulogne-sur-Mer sont particulièrement concernées par cette disparition des magasins de centre-ville. En six ans, le nombre d'emplois salariés dans le commerce de proximité en centre-ville y a diminué de plus de 2%.

La périurbanisation en cause

Sans surprise, ce phénomène est en grande partie lié à la périurbanisation des villes moyennes, comme l'a expliqué mardi François Chevalier, directeur adjoint à l'Insee, sur le plateau de BFM Lille.

"Les gens s'installent maintenant de plus en plus loin des villes pour trouver un logement plus grand et un cadre de vie plus agréable. Les centres-villes se dépeuplent alors que les périphéries se peuplent", a-t-il déclaré.

"Les commerces non-spécialisés, les supermarchés, créent de l'emploi, font concurrence aux...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi