Commerce : le prix des conteneurs multiplié par cinq

En Seine-Saint-Denis, Sena Adjovi, vendeur de trottinettes électriques est inquiet. Pour son service après-vente, il attend trente conteneurs de marchandises chinoises qui n'arrivent pas. Depuis la crise sanitaire, les conteneurs permettant de transporteurs les marchandises, sont devenus rares et chers. "On a du mal à avoir des conteneurs et même si on arrive à en avoir les prix ont explosé. On arrive à des prix exorbitants de 13 000 à 15 000 dollars, normalement c'est 1 500 ou 2 000 dollars", explique Sena Adjovi, président de Green Riders. Il prévoit donc de vendre ses trottinettes 10% plus chères. Des conteneurs bloqués entre la Chine et les États-Unis Après six mois de crise sanitaire, l'économie chinoise est la première a redémarrer, suivie par les États-Unis qui passent commande aux usines chinoises. Les conteneurs partent vers l'Amérique et se dispersent à l'intérieur du pays. Quand l'économie européenne se réveille, il n'y a plus de conteneurs disponibles. Il faut d'abord les rapatrier depuis les USA afin de les remplir en Chine, ou entre-temps, le Nouvel An a tout stoppé.