Commerce en ligne : "Il faut qu’on ait des règles équitables", défend Alain Griset

·1 min de lecture

"Il doit y avoir de la concurrence, mais la concurrence n'existe que quand il y a des règles équitables", affirme Alain Griset. Invité d'Europe 1, samedi, le ministre délégué en charge des Petites et Moyennes Entreprises (PME), a annoncé avoir proposé au Premier ministre et au président de la République d'organiser des Assises du commerce, "de façon à mettre sur la table le sujet du commerce en ligne". Un sujet qui, selon lui, ne concerne pas uniquement Amazon.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

"Se projeter sur la façon dont le e-commerce va évoluer"

N'y a-t-il rien que l'on puisse faire pour limiter la mainmise d'Amazon sur le commerce en France ? Si, répond Alain Griset. "À l’initiative de la France, il va y avoir un impôt mondial et Amazon sera concerné", dit-il, évoquant la taxe Gafa, "mais il faut qu’on ait dans l’activité économique des règles équitables".

Pour autant, cela ne concerne pas exclusivement Amazon qui, rappelle-t-il, "représente 19% de l'activité économique sur la vente en ligne". Les Assises du commerce seront donc l'occasion de "se projeter sur la façon dont le e-commerce va évoluer dans les prochaines semaines, les prochains mois, les prochaines années".

"Il doit y avoir de la concurrence, mais la concurrence n'existe que quand il y a de règles équitables", poursuit le ministre délégué en charge des PME, qui concède que "l’arrivée du commerce électronique fait que dans un certain nombre de domaines, elles ne sont pas éq...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles