Commerce : les grandes surfaces devront fermer leurs rayons de produits "non-essentiels"

Acheter un roman, un appareil photo ou une paire de bottines en supermarché : ce ne sera bientôt plus possible. Mardi 3 novembre matin, le gouvernement publiera un décret pour interdire dans les grandes surfaces la vente de produits jugés non-essentiels. Seuls les rayons alimentaires, d'hygiène, de nettoyage, de bricolage et d'informatique devraient être maintenus. Le flou est encore total La décision est difficile à comprendre pour certains clients. "Je trouve ça complètement absurde", déplore une femme. "On va certainement envoyer tous les clients sur Internet, sur Amazon ou d'autres sites comme ça", confie un autre client. Dans un supermarché de Niort (Deux-Sèvres), le gérant a anticipé la fermeture de sa partie librairie. Mais pour les autres rayons, le flou est encore total. "Le rayon papeterie, on imagine bien que les classeurs ne sont pas indispensables, pour autant, les papiers qui vont servir à imprimer les attestations de sortie me semblent aujourd'hui indispensables", explique Xavier Demaegdt, responsable de l'Intermarché Niort-Aiffres. Selon le gouvernement, une tolérance sera appliquée jusqu'au mercredi 4 novembre pour laisser le temps aux grandes surfaces de fermer les rayons des produits interdits à la vente.