Commerçants indépendants : les cessations volontaires d'activité ont doublé en deux ans

À cause du Covid , les cessations volontaires d'activité chez les commerçants indépendants ont doublé en deux ans. Malgré les prêts garantis par l'État (PGE) et les autres aides qui ont permis à beaucoup d'entreprises de ne pas sombrer pendant la crise sanitaire, certains commerçants et entrepreneurs auraient décidé de fermer boutique.

Éviter la liquidation judiciaire

Car depuis deux ans, les indépendants sont très fragilisés. En cause : les confinements, la hausse des prix des matières premières et de l'énergie, ou encore l'inflation . Les petits patrons anticipent et choisissent de dire stop pour éviter une liquidation judiciaire qui serait synonyme de faillite personnelle.

 

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

"Le chef d'entreprise devra effectivement engager son patrimoine personnel pour pouvoir rembourser les dettes de l'entreprise. Et c'est ce que veulent éviter aujourd'hui beaucoup d'indépendants pour pouvoir arrêter les frais dans la meilleure situation possible", explique Marc Sanchez, le président du Syndicat des indépendants.

Remboursement des aides de l'État

Aussi, depuis le printemps, tous ceux qui en ont profité doivent maintenant rembourser les aides de l'État perçues pendant la crise du Covid. Des frais insurmontables pour certains indépendants. "Si on intègre le remboursement du PGE et le remboursement des cotisations personnelles du dirigeant, ça fait 800 € à rembourser. Beaucoup se disent aujourd'hui que le jeu n'en vaut pas...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles