Comment reconnaitre un moustique tigre ? Le guide ultime pour les vacances

·3 min de lecture
Le plaisir incarné (Photo by Smith Collection/Gado/Getty Images)
Le plaisir incarné (Photo by Smith Collection/Gado/Getty Images)

L’été revient, et avec lui le moustique tigre. Alors qu’il est présenté comme “risque sanitaire majeur”, petit guide pour l’identifier à tous les coups. Et prendre les mesures nécessaires.

C’est un tube de l’été dont on se passerait bien. Selon une commission d’enquête à l’Assemblée nationale, les moustiques tigres vont "représenter un risque sanitaire majeur sur l'ensemble du territoire" lors "des prochaines décennies". De fait, l’insecte venu des forêts d’Asie du Sud-Est est un vecteur potentiel de maladies aussi sérieuses que le chikungunya, le zika ou encore la dengue. Et s’il est arrivée dans le Sud de la France dès 2004 dans les valises du commerce mondialisé, c’est son ultra-résistance et sa capacité d’adaptation qui lui fait gagner du terrain. Espèce invasive, il est aujourd’hui présent dans 58 départements, sur les 96 que compte la France métropolitaine. Alors, autant apprendre à le reconnaitre à coup sûr.

  • Le moustique tigre est silencieux

Premier indice : le moustique tigre ne rugit pas. Mieux, ou pire, son vol n’émet même pas ce petit son strident, caractéristique du moustique commun. Le moustique tigre vol doucement, se déplace peu et reste en très basse altitude. Voilà pourquoi on le repère surtout dans les maisons ou les appartements du premier étage. Au-delà, il s’égare.

  • Le moustique tigre est diurne

Autre caractéristique, le moustique tigre n’est pas un animal de nuit. Là où le “culex pipiens” - le moustique commun - vient perturber nos chambres à coucher, l’”aedes albopictus” nous laisse dormir la nuit... pour mieux nous embêter le jour venu. Oui, même à l’heure de la sieste.

  • Le moustique tigre est petit

Car pour surprendre, le moustique tigre a un dernier atout bien à lui : sa taille. Cinq fois plus petit que son cousin français, le moustique tigre mesure moins de 2 mm. Associée à son vol silencieux, sa petite taille est une arme redoutable pour parvenir jusqu’à nos épidermes. Là, il est souvent trop tard. Mieux vaut donc anticiper.

  • Le moustique tigre est rayé

Et pour anticiper, il faut savoir observer. Si le moustique tigre ne rugit pas, il partage avec le félin le goût pour les rayures. Encore que l’insecte tienne plus du zèbre, avec ses rayures noires et blanches, tant sur le corps que sur les pattes. Mais au contraire du zèbre, dont le dos est parcouru par une ligne noire, le moustique tigre complète sa tenue par une ligne blanche tout le long du thorax. Et il pique, donc.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Signalement Moustique !

Mais au fait, que faire si vous apercevez un spécimen ? Evitez de l’asperger d’insecticide, qui risque de causer d’importants dommages collatéraux chez d’autres insectes qui n’avaient rien demandé. Vous pouvez le capturer ou l’anéantir en ciblant votre attaque. Et s’il est toujours reconnaissable, ou si vous avez pris une photo avant le passage à l’action, vous pouvez signaler sa présence à l’Anses, qui suit l’évolution du moustique tigre en France. Une bonne action à l’heure de l’apéro.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles