On commence à détecter les trous noirs errants qui foncent à travers la Voie lactée

Les étoiles de plus de 8 masses solaires ne finiront pas en naine blanche mais en explosant en supernovae SN II. Celles dont les masses sont supérieures à 20/30 masses solaires ne devraient pas éjecter suffisamment de matière dans l’explosion pour que l’effondrement gravitationnel donne le plus souvent une étoile à neutrons, mais bien plutôt un trou noir stellaire. Ceux que l’on observe ont des masses comprises entre 5 et 15 masses solaires. Ils se signalent dans la Voie lactée du fait de la matière qu’ils arrachent à une étoile compagne et qui forme un disque d’accrétion où des forces de frottement visqueux entre les courants de matière, tombant en spirale vers l’astre compact, l’échauffent au point d’émettre des rayons X.

Mais, selon les astrophysiciens théoriciens étudiant la naissance des étoiles à neutrons et des trous noirs stellaires, il peut arriver que l’explosion soit asymétrique et qu’en conséquence l’astre compact final soit propulsé comme s'il était une fusée. On peut calculer facilement, comme le montre le cours d’astrophysique du célèbre William Press, que du simple fait de son explosion dans un système binaire avec une importante perte de masse, les lois de la mécanique impliquent aussi qu’une étoile à neutrons ou un trou noir stellaire nouvellement formés soient catapultés à grande vitesse, au point parfois de pouvoir se libérer de l’attraction gravitationnelle de la Voie lactée.

Les astrophysiciens estiment donc qu’il doit exister une importante population de trous noirs stellaires solitaires qui errent ou foncent à travers notre Galaxie. Le nombre de ces objets peut être estimé à environ 100 millions mais il existe plusieurs incertitudes concernant les modèles décrivant leur naissance, de sorte qu’en fait il est un peu plus précis de dire que ce nombre se trouve probablement quelque part entre 10 millions et un milliard. A contrario, déterminer ce nombre permettrait de faire le tri entre ces modèles et aussi d’avoir des informations sur...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles