Comme Nabilla, allaiter avec des prothèses mammaires peut présenter un risque

Valentin Etancelin
Nabilla sur son lit d'hôpital après son opération, mercredi 29 juillet.

SANTÉ - Tout va bien, elle est en bonne santé. Ce mercredi 29 juillet, l’ancienne vedette de télé-réalité Nabilla Vergara s’est exprimée sur son compte Snapchat. Elle donne à ses abonnés des nouvelles de l’opération chirurgicale de prothèses mammaires qu’elle vient de subir à Los Angeles, aux États-Unis. 

Le médecin m’a dit que c’était top. Il m’a tout changé, il m’a mis des drains pour tout nettoyer. J’ai vraiment très mal. Après, il m’a dit que je ne pouvais rien porter pendant un mois et demi”, confie la jeune femme de 28 ans, déçue à l’idée de ne pas pouvoir prendre son bébé de 9 mois dans les bras durant la période.

Elle poursuit: “On m’a dit que c’était à la limite de devenir dangereux, donc je suis vraiment contente d’être venue. J’ai aussi demandé à ce qu’il resserre ma poitrine parce qu’avec le temps, j’ai l’impression que mes seins étaient un peu écartés et je ne trouvais pas ça très joli.”

Cette intervention ne vient pas de nulle part. “Après l’accouchement de Milann [son fils, NDLR], j’ai eu ma montée de lait, une très grosse, expliquait-elle au mois de juin dernier. Ma poitrine était énorme. Et cette montée de lait a provoqué un problème dans l’une de mes prothèses.” “Abîmée” et “défectueuse”, elle devait rapidement être changée.

Douleurs et engorgement

Comme le renseigne la consultante en lactation Léa Cohen à LCI, “il est tout à fait possible d’allaiter si l’on a des prothèses ou subi une réduction mammaire”. Le cas de Nabilla semble rare, mais montre qu’il peut exister un risque. Pour l’enfant, non. “Aucun risque n’a été démontré pour le bébé, en cas de fuite de gel de silicone lors d’une grossesse”, indique le chirurgien plastique David Picovski sur son site.

Pour la mère, oui. “En raison de la prothèse, il y a beaucoup moins de place dans le sein et cela peut être très douloureux [lorsque les seins s’engorgent de lait, NDLR]. Si celui-ci s’engorge de façon importante, cela peut même être dangereux, car le tissu mammaire risque d’éclater”, assure...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.