Commander en ligne, c'est plus écolo ? Oui, mais à quelques conditions...

Brut.

Commander en ligne produirait presque deux fois moins de CO2 que de se déplacer pour acheter en magasin. Mais pour cela, il faut veiller à prendre en compte certains paramètres qui peuvent vite rendre les livraisons plus polluantes.

Éviter les livraisons express

Tout d'abord, il est préférable d'éviter les livraisons express. En effet, ces dernières peuvent tripler la pollution due au transport. Les livraisons rapides nécessitent en effet des camions plus nombreux et moins remplis. Résultat ? C'est davantage de carburant qui est consommé. À l'inverse, avec un délais de cinq jours, le transporteur peut grouper plusieurs commandes et optimiser les trajets tout en réduisant le nombre de véhicules.

Ne pas retourner ses achats

Retourner ses achats va aussi augmenter la consommation de carburant avec la multiplication des trajets. De plus, les produits retournés sont souvent détruits ou jetés.

Choisir un point relais

Autre conseil : plutôt que de se faire livrer à domicile, choisir un point relais proche de chez soi ou sur un trajet quotidien évitera au livreur de faire des kilomètres supplémentaires pour un seul colis.

Réduire les emballages

La vente en ligne, c'est aussi des colis sur-emballés et qui ne sont pas toujours adaptés. En moyenne, les emballages contiennent 43 % de vide, ce qui génère un surplus de déchets et un gaspillage de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi