Elle commande des draps, mais reçoit un colis de 5 kilos d'ecstasy

·1 min de lecture

C'est une découverte déroutante qu'a faite une Lyonnaise dans ce qui devait être un colis de draps. Comme le relatent nos confrères de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, celle qui pensait recevoir une parure de lit commandée sur Internet, est tombée nez à nez avec des centaines de petits comprimés. Surprise par le contenu de son colis, la mère de famille demande à son fils de 28 ans de venir inspecter ces étranges cachés oranges. "Ils étaient emballés dans cinq sacs d’un kilo chacun. Même si je n’en ai jamais pris, j’ai tout de suite reconnu cette drogue, j’ai 28 ans et j’en ai déjà vu passer dans des soirées", raconte Zackaria.

Face à ces cinq kilos d'ecstasy, le jeune homme a rapidement pris peur. "J'ai tout de suite pensé à les jeter aux toilettes ou à les brûler dans le barbecue… Mais j’ai pensé que si le colis était traqué, on n'aurait jamais pu faire croire au dealer qu’on s’en était débarrassé… Ma mère était dans tous ses états. À un moment, on a eu vraiment peur", poursuit au micro de France 3 Zackaria, qui se résout à contacter la police.

>> A lire aussi - La MDMA saisie par la police était en fait de la poudre de fraises Tagada

Ne souhaitant pas se rendre au commissariat le coffre de sa voiture plein de drogue, il le contacte alors par téléphone. Trois agents se déplacent alors à son domicile pour constater les faits. Après confirmation qu'il s'agit bien de comprimés d'ecstasy, les policiers saisissent la marchandise.

>> A lire aussi - Un chat capturé près d’une prison pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourtant vacciné avec Pfizer, un couple marseillais contracte le Covid-19
Un Don Juan japonais escroquait ses 35 petites amies
Des cas de Covid découverts au sommet de l'Everest
Seine-Saint-Denis : ils fraudaient des centaines de milliers d'euros au fisc depuis six ans
Suisse : l’UE refuse de retirer de l’accord 3 pommes de discorde