Un commandant des Gardiens iraniens de la révolution tué à la frontière syro-irakienne

·1 min de lecture

BAGDAD (Reuters) - Un commandant du corps iranien des Gardiens de la Révolution islamique a été tué ce week-end dans une frappe aérienne à la frontière entre l'Irak et la Syrie, a-t-on appris lundi auprès de responsables de la sécurité irakienne et d'une milice locale.

L'identité de ce commandant des Pasdaran n'a pas été précisé.

L'homme a perdu la vie alors qu'il circulait en voiture avec trois autres personnes, ajoutent ces sources.

Le véhicule, qui transportait des armes à destination de la Syrie, a été touché après avoir franchi la frontière, ont indiqué deux sources au sein des services irakiens de sécurité.

La frappe militaire s'est produite samedi ou dimanche, ajoute-t-on de même source sans vouloir en préciser la date exacte.

(Ahmed Rasheed, John Davison et Kamal Ayash; version française Henri-Pierre André)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles