Commémorations de Tian'anmen : une organisatrice libérée sous caution

·1 min de lecture
Cet événement a eu lieu dans le parc de Victoria, au cœur de l'île, malgré son interdiction pour la deuxième année d'affilée.
Cet événement a eu lieu dans le parc de Victoria, au cœur de l'île, malgré son interdiction pour la deuxième année d'affilée.

Chow Hang-tung a été remise en liberté sous caution samedi 5 juin. Cette avocate âgée de 37 ans est la vice-présidente de l'Alliance-Hongkong, à l'initiative de l'organisation d'une veillée aux bougies, pour commémorer les événements de Tian'anmen. Cet événement a eu lieu dans le parc de Victoria, au c?ur de l'île, malgré son interdiction pour la deuxième année d'affilée. Cette femme est aussi l'une des rares figures du mouvement pour la démocratie à ne pas se trouver derrière les barreaux ou en exil. Elle avait été arrêtée vendredi 4 juin, à l'aube, devant son bureau en centre-ville.

« Je rejette toutes les accusations », a déclaré Chow Hang-tung devant un commissariat de Hongkong après sa remise en liberté moyennant une caution de 10 000 dollars de Hongkong (1 061 euros) et l'obligation de rendre compte à la police le 5 juillet. Elle a dénoncé un abus de pouvoir de la part de la police, dénonçant une « arrestation préventive injuste avec pour objectif évident de [l]'empêcher d'être physiquement présente au parc Victoria et d'effrayer les autres personnes pour les empêcher de faire de même ».

« Allumer une bougie n'est pas un crime », avait écrit Chow Hang-tung sur Facebook le 29 mai, assurant qu'elle allumerait une bougie en public le 4 juin pour commémorer les victimes de Tian'anmen 32 ans après. Selon l'avocate, la police a utilisé ce message comme preuve contre elle, ainsi que ses articles et interviews dans les médias. « Ils veulent menacer les médias [...] Lire la suite