Commémorations du Débarquement : les parachutistes et maquisards de Saint-Marcel sortent de l’ombre

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, l’opération Overlord débutait non pas en Normandie, mais en Bretagne. Pour commémorer le 80ème anniversaire du Débarquement, le président Emmanuel Macron s’est rendu dans le Morbihan où il a rendu hommage aux parachutistes de la France libre et aux résistants bretons. Une histoire méconnue enfin mise en lumière.

"Lorsque le clairon essaime ses notes aiguës et déchirantes de la sonnerie aux morts, ils sont là les fantômes de ma jeunesse. Souriants, maigres, bronzés, ils sont restés jeunes à jamais, intemporels, la mort les figeant dans une éternelle jeunesse qui nous rappelle nous les chanceux, les rescapés, nous les vétérans blanchis la mémoire embrumée de nos chers frères d’armes à jamais disparus, et pourtant toujours là".

Avec une voix vibrante et emplie de fierté, Achille Müller a rendu hommage à ses camarades de combats, mercredi 5 juin, devant le Mémorial de Plumelec et aux côtés du président Emmanuel Macron. À 99 ans, ce colonel est l’un des derniers à pouvoir parler de ces hommes parachutés il y a 80 ans jour pour jour dans ce village du Morbihan. "Ce sont des héros, malheureusement morts, j’aurais préféré les connaître bien vivants", explique-t-il.

À lire aussiD-Day : Émile Bouétard, le premier mort pour la France

"Cela a été un déluge de feu"


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Les Wrens, ces héroïnes méconnues des opérations du Débarquement en Normandie
Hommage aux parachutistes de la France libre : Pierre Marienne, le lion du maquis de Saint-Marcel
Les commémorations du Débarquement en Normandie, un enjeu de mémoire et de politique depuis 80 ans