Comités écologiques : ménage en vue chez Théodule

L'Oeil du 20 heures

Fin avril, Emmanuel Macron annonçait la création d’un nouveau “.conseil de défense écologique”. Mais aussi d’une “convention citoyenne, de 150 citoyens tirés au sort dès le mois de juin."

D’ailleurs quelques jours plus tard, au ministère de la Transition écologique, se tient une réunion pour discuter de cette convention. “L’idée c’est de faire une assemblée citoyenne qui délibère et qui propose des solutions qui soient soumises à référendum, détaille le réalisateur et militant écologiste Cyril Dion, qui participe à la réunion. Ne craint-il pas que son projet ne devienne un "gadget" de plus ? “Évidemment qu’on a peur, évidemment qu’on se méfie. Et c’est justement pour ça qu’on vient discuter.”

62 comités écolo... dont 27 à l'arrêt

S’il est inquiet, c’est qu’au ministère de l’Écologie, il existe 62 instances, répertoriées dans le budget de l’État. Des comités qui pour certains traînent une réputation tenace : de longues réunions d’experts autour d’une table dont l’utilité pose parfois question… On les appelle les comités “Théodule”.

Sur les 62 liés à l’environnement, presque la moitié, 27, ne travaillent plus, ou presque : entre 0 et 2 réunions seulement depuis 2017 !

Alors sont-ils tous bons à jeter ? Nous avons montré la liste complète de ces comités à deux grandes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi