"Les combattantes" : Que vaut la mini-série événement que TF1 lance ce soir ?

JEAN-PHILIPPE BALTEL / QUAD D
JEAN-PHILIPPE BALTEL / QUAD D

Critique. Audrey Fleurot, Julie de Bona et Camille Lou réunies dans "Les combattantes", une mini-série de prestige pour TF1. Trois ans après "Le bazar de la charité", qui accueillait le même cast, la chaîne propose-t-elle en quelque sorte "Le bazar de la charité 2" ce soir à partir de 21h10 ? Pas vraiment. Tout d'abord, parce que le trio d'actrices est désormais un quatuor, rejoint par Sofia Essaïdi. L'époque change également : la fin du XIXe siècle à Paris laisse place au début de la Première guerre mondiale, en province, en septembre 1914.

Au fil des huit épisodes mis en scène par Alexandre Laurent et produits par Iris Bucher - le même duo que pour "Le bazar de la charité - les téléspectateurs vont suivre le destin de quatre femmes dans un petit village de l'est de la France. L'idée étant de rendre hommage aux "grandes oubliées de cette guerre", pour reprendre les mots d'Iris Bucher, à savoir les femmes.

Marguerite (Audrey Fleurot) est une mystérieuse prostituée accusée d'être une espionne ; Caroline (Sofia Essaïdi), épouse de Victor Dewitt, propriétaire d'une usine de voitures, parti au front, se voit propulsée à la tête de l'entreprise familiale et bientôt menacée par son beau-frère ; Agnès (Julie de Bona) est la mère supérieure d'un couvent réquisitionné et transformé en hôpital militaire, qui va questionner ses choix de vie et enfin Suzanne (Camille Lou) est une jeune infirmière féministe en cavale depuis qu'un avortement a...

Lire la suite


À lire aussi

"Les combattantes" : TF1 dégaine sa mini-série événement ce soir
"Les combattantes" : TF1 dévoile une nouvelle bande-annonce de sa mini-série événement avec Audrey Fleurot
"La Promesse" : TF1 lance sa nouvelle mini-série événement avec Sofia Essaïdi et Olivier Marchal ce soir