Combats. En Libye, Al-Sarraj reprend la main, Haftar recule

Courrier international (Paris)
1 / 2

Combats. En Libye, Al-Sarraj reprend la main, Haftar recule

Plus de quatorze mois après le début de la bataille de Tripoli, le gouvernement d’union nationale a réussi à reprendre le contrôle de la capitale et de sa région. Un revers lourd et symbolique pour Khalifa Haftar et ses alliés.

“Les milices terroristes ont été battues”, s’est exclamé le ministre de la Défense libyen, Salah Al-Namroush, jeudi 4 juin. Depuis le début de la bataille de Tripoli il y a quatorze mois, les positions semblaient gelées, mais ses hommes viennent de réaliser des avancées décisives.

L’armée du gouvernement d’union nationale (GNA) “a déclaré que toute la région de Tripoli avait été libérée […] et que les forces de Khalifa Haftar s’étaient repliées vers Tarhouna et Bani Walid [au sud-est de la capitale]”, rapporte le Libya Observer. Tôt la veille, le GNA avait lancé l’offensive autour de l’aéroport international de Tripoli, annonçait pour sa part le Libyan Express, et en avait pris le contrôle après plusieurs heures de combat.

À lire aussi: Reportage. En Libye, virée au marché aux soldats de Tripoli

Avec ces victoires, le gouvernement de Fayez Al-Sarraj semble reprendre la main. L’homme doit ces avancées au soutien politique et militaire de son allié turc. Jeudi 4 juin, Fayez Al-Sarraj était d’ailleurs à Ankara avec le président Recep Tayyip Erdogan et il annonçait son objectif, comme l’écrit le Libya Observer :

Reprendre le contrôle de tout le pays et conduire tous les criminels devant la justice.

Face-à-face entre grandes puissances

“La Turquie ne laissera pas un putschiste ou des mercenaires diriger la Libye et l’histoire demandera des comptes à

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :