"Notre combat et nos arguments doivent continuer d'être mis en avant" : les avocats en grève expérimentent de nouvelles formes de mobilisation

franceinfo

Certains avocats en grève contre la réforme des retraites ont fait le déplacement de Lille, Orléans et Tours. Ils se sont levés aux aurores vendredi 21 février pour venir à Paris, au nouveau palais de justice, et participer à cette nouvelle forme d'action contre la réforme des retraites : "la défense massive" par plusieurs avocats d'un même prévenu dans le cadre d'une comparution immédiate, ce qui a pour conséquence de faire traîner les audiences en longueur.

Marianne Lagrue, spécialisée sur les questions de droit d'asile, défend habituellement des réfugiés. Mais elle s'apprête à aller plaider un petit délit : "Si on veut assurer une bonne défense, il faut parfois savoir soulever tous les moyens et parfois, ça demande du temps."

J'interviens bénévolement, sans honoraires dans le cadre de cette défense massive.

Maître Christian Saint-Palais

à franceinfo

Dans ce bras de fer qui oppose la profession au gouvernement, les avocats, très remontés, s'apprêtent à rentrer dans leur septième semaine de grève. Nathalie Roret, est vice-bâtonnier au barreau de Paris : "Moi, je suis avocate. Je trouve que tant qu'on ne m'a pas dit définitivement 'non', c'est le signe que le combat et les arguments que l'on peut développer doivent continuer d'être mis en avant."

Les jeunes avocats sont très mobilisés. Pour les aider à le rester, la solidarité se met en place. Une cagnotte est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi