La comédienne Charlotte Arnould affirme avoir été violée par Gérard Depardieu

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Gérard Depardieu
    Gérard Depardieu
    Acteur français

"J'ai été violée par Gérard Depardieu en août 2018" : la comédienne Charlotte Arnould a affirmé vendredi sur Twitter être la victime des viols pour lesquels l'acteur est mis en examen depuis un an et qu'il conteste. Gérard Depardieu, monument du cinéma français de 72 ans, a été mis en examen pour "viols" et "agressions sexuelles" le 16 décembre 2020, pour des faits commis à l'été 2018, mais l'identité de sa victime était jusque-là inconnue.

"Je ne peux plus me taire"

"Je suis la victime de Depardieu... Ça fait un an pile qu'il est mis en examen. Je ne peux plus me taire...", écrit Charlotte Arnould sur son compte Twitter. 

"Cela fait un an qu'il est mis en examen. Il travaille pendant que je passe mon temps à survivre", poursuit la jeune femme de 25 ans originaire du Jura. "Cette vie m'échappe depuis 3 ans et j'ai envie de vivre sans me renier. Cette prise de parole risque d'être une secousse immense dans ma vie, je n'y gagne strictement rien si ce n'est l'espoir de récupérer mon intégrité."

 

>> À LIRE AUSSI - L'acteur Gérard Depardieu mis en examen en décembre pour "viols"

"Continuer à me taire c'est m'enterrer vivante", conclut-elle. Ni Madame Elodie Tuaillon-Hibon, avocate de la plaignante, ni Monsieur Hervé Temime, avocat de Gérard Depardieu, n'ont souhaité commenter cette prise de parole. Parmi les messages de soutien au tweet de Charlotte Arnould, l'auteure Florence Porcel, qui accuse elle-même l'ancien présentateur du 20 heures Patrick Poivre d'Arvor de l'avoir vi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles