La comédienne Abigail Breslin pleure la mort de son papa, décédé du Covid : "Je suis sous le choc et dévastée" (PHOTOS)

·1 min de lecture

Le soleil brille un petit peu moins pour la star du film culte Little Miss Sunshine. Révélée au grand public à l'âge de 10 ans dans le rôle titre de ce "feel good movie" sorti en 2006, Abigail Breslin fait aujourd'hui face à un drame bien loin de la joyeuse vie de son personnage. La jeune actrice, qui a bien grandi et est aujourd'hui âgée de 24 ans, a annoncé ce vendredi 26 février sur son compte Instagram le décès de son père, des suites du coronavirus. Le 10 février dernier, la comédienne avait révélé que son papa avait été testé positif au Covid-19. Il a finalement succombé au virus meurtrier ce vendredi, à l'âge de 78 ans.

Quelques heures après le décès de son papa, Abigail Breslin a annoncé la triste nouvelle sur Instagram à travers un émouvant message accompagné de plusieurs photos souvenirs de son père et d'elle. "Mon papa... Oh waouh. Cela a été difficile d'écrire ce qui va suivre. Plus difficile que je ne le pensais. Je suis sous le choc et dévastée. A 18h32, mon gentil, parfait, formidable, héroïque, merveilleux dada s'est éteint après que ma famille et moi lui ayons fait nos adieux. C'est le Covid-19 qui a mis fin beaucoup trop tôt à la vie de mon papa adoré" y a écrit la jeune comédienne, que l'on a aussi pu voir dans la série de Ryan Murphy Scream Queens ou dans les films Bienvenue à Zombieland et sa suite Retour à Zombieland.

Après avoir remercié tous ceux qui ont apporté leur soutien à sa famille en cette période difficile, Abigail Breslin a ensuite profité de son (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Lincoln (Ciné+ Premier) : La leçon d'histoire magistrale de Steven Spielberg
Golden Globes 2021 : sur quelle chaîne et à quelle heure suivre la cérémonie ?
Programmes TV : voici les films inédits diffusés à la télé du 27 février au 5 mars sur les chaînes gratuites
Margot Robbie (Birds of Prey sur Canal+) : qui est Tom Ackerley, le mari de l'actrice ?
Ferdinand (C8) : plaidoyer pour la douceur, gags loufoques... Pourquoi il ne faut pas manquer ce film !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles