Claude Brasseur, grand comédien gouailleur et séducteur, est mort à l'âge de 84 ans

Valérie Gaget
·1 min de lecture

"Je n'ai qu’une seule petite ambition. Ce qui m’apporterait une certaine satisfaction, c’est de faire partie de la nostalgie de demain", disait Claude Brasseur. Le comédien aura réussi son pari. Se faire un prénom dans une longue lignée de comédiens. Connu pour ses rôles dans Un éléphant ça trompe énormément, La Boum et Camping, et récompensé par deux César, il est mort mardi 22 décembre à l'âge de 84 ans, a annoncé son agent à l'AFP.

"Claude Brasseur est décédé ce jour dans la paix et la sérénité entouré des siens. Il n'a pas été victime du Covid. Il sera inhumé à Paris dans le respect des règles sanitaires et reposera aux côtés de son père [le comédien Pierre Brasseur], au cimetière du Père-Lachaise à Paris", a annoncé Elisabeth Tanner, à la tête de l'agence Time Art.


60 ans de carrière, une multitude de personnages

Fils d'une danseuse devenue comédienne, Odette Joyeux et du grand Pierre Brasseur, il sera happé à son tour par les feux de la rampe : "C’est pas simplement, il fut comédien, je suis comédien. C’est parce qu’il fut comédien que j’ai aimé ce métier et c’est parce que je l’aime que je suis comédien." Le grand public le découvre à la télévision en 1965 avec le personnage de Rouletabille mais c’est en 1971, dans Les Nouvelles aventures de Vidocq, qu’il s’impose vraiment.

Plus de 60 ans de carrière et une multitude de personnages. Alain Delon (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi