Une comète, venue du fin fond du système solaire pour la première fois depuis 50 000 ans, bientôt visible à l’œil nu

Dan Bartlett / NASA / AFP

La comète C/2022 E3 (ZTF) effectuera son passage au plus proche du Soleil le 12 janvier prochain. Elle pourrait être visible à l'œil nu fin janvier et une partie du mois de février 2023.

50.000 ans après son dernier passage, la comète C/2022 E3 (ZTF) revient du côté de la Terre ! Découverte en mars 2022, grâce au relevé Zwicky Transient Facility qui exploite une caméra installée à l'Observatoire de Palomar, en Californie, elle se rapproche du Soleil et sera au périhélie (au plus près du Soleil) le 12 janvier et plus proche de la Terre le 1er février 2023.

Une comète venue du fin fond du système solaire

Les comètes ont deux origines différentes : la ceinture de Kuiper, qui s'étend au-delà de l'orbite de Neptune de 30 unités astronomiques à 100 ou 150 ua du Soleil (1 ua = distance Terre/Soleil) et le nuage d'Oort, un autre réservoir bien plus éloigné, principalement situé entre 20.000 et 30.000 ua et dont la limite externe est mal définie. C/2022 E3 a pour origine ce deuxième réservoir : "c'est un astre qui appartient à la catégorie des petits corps du système solaire dont la période, calculée d'après sa trajectoire, est de 50.000 ans" explique Eric Lagadec, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur. "Ce sont des objets qui sont importants pour les astronomes car ils constituent des briques du système solaire primitif. Leur analyse peut aussi nous renseigner sur la façon dont la Terre s'est enrichie en eau, puisque ces comètes sont de grosses boules de glace et qu'elles ont pu contribuer à l'apport en eau" précise-t-il.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour cette C/2022 E3, les astronomes devront se contenter d'études menées depuis les télescopes et radars au sol et les instruments en orbite comme le James Webb Telescope. Mais des missions antérieures, telles que l'expédition de Rosetta autour de la c[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi