La comète Neowise pourrait créer la surprise début juillet

Xavier Demeersman, Journaliste

Et voici la comète Neowise, surnom de C/2020 F3 (Neowise), repérée récemment, le 27 mars, par le programme éponyme Near-Earth Object Wide-field Infrared Survey Explorer de la Nasa. Elle se précipite actuellement vers le Soleil. Non pas pour tomber dedans (comme cela arrive à tant de comètes…), mais pour un passage dans le voisinage de cet énorme puits de gravité, foyer du Système solaire. Foyer, le terme évoque le feu au centre de la maison, et notre étoile joue un rôle similaire de nous éclairer et de nous maintenir au chaud. Mais attention de ne pas trop s’en rapprocher non plus !

Cela a joué des tours, on l’a vu ces derniers mois, aux prometteuses comètes Swan et Atlas. La chaleur qui règne dans cette région centrale du Système solaire a eu raison d’elles, les brisant en morceaux et avec elles, tous les rêves de les admirer à l’œil nu.

Vers une luminosité exceptionnelle début juillet ?

« Jamais deux sans trois » comme le dit l’adage. Et cette fois, ce sera peut-être la bonne. C/2020 F3, petite boule de glace et de poussière méconnue, sera au périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil, dans quelques jours, le 3 juillet.

Progression de la luminosité de la comète Neowise alias C/2020 F3 (Neowise). © aerith.net

Michael Mattiazzo, observateur invétéré des comètes, est très confiant pour cette nouvelle venue, selon lui, « la comète aurait 70 % de chances de survivre au périhélie » (déclaration au site Spaceweather) au regard de sa belle courbe lumineuse. D’une magnitude 7.2 aujourd’hui, l’astre s’approche à grands pas de la limite visuelle à l’œil nu, la magnitude 6. Les spécialistes prédisent un pic à une magnitude 3, voire 2, autour du 1er juillet. On l’espère car elle pourrait alors constituer un...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura