La comète Neowise brille de plus en plus

Xavier Demeersman, Journaliste

Mieux vaut toujours rester prudent avec les comètes, car elles sont vraiment imprévisibles. Mais pour C/2020 F3 (Neowise), surnommée tout simplement Neowise, c’est plutôt bien parti : sa luminosité a considérablement augmenté en une semaine quand nous l’évoquions pour la première fois. Elle a même triplé en trois derniers jours. Aussi, si elle n’était pas si près du Soleil, du point de vue de la Terre, nous pourrions l’admirer à l’œil nu sans difficulté.

Dans cette animation allant du 22 au 25 juin 2020, on peut voir le parcours de la comète Neowise dans le champ du coronographe Lasco C3 de Soho. © Nasa, ESA, Soho

C’est peut-être ce qui arrivera courant juillet, après que l’astre glacé est dépassé le point de son orbite le plus proche de notre Étoile (le périhélie), le 3 juillet. Les spécialistes se montrent très optimistes même s’ils n’ignorent pas que l’énergie du Soleil peut la briser. Sa magnitude est actuellement de +2.4 (le 26 juin), soit bien supérieure à toutes les étoiles qui tapissent le champ du coronographe Lasco C3 du satellite Soho (25 ans dans l’espace !) — à l’exception du Soleil — qu’elle traverse en ce moment. Aussi, si elle est toujours intacte après en être sorti le 28 juin, il y a de grandes chances qu’elle devienne « la comète de l’été de première magnitude », estime le site Spaceweather. Alors, espérons que ce soit vrai et que Neowise survive à son périple à 43 millions de kilomètres (0,39 UA) du Soleil, lors du périhélie. C’est le 23 juillet qu’elle passera au plus près de la Terre, à 103 millions de kilomètres. Nous serons au rendez-vous pour l’admirer en soirée et même plus tard dans la nuit, car de par sa positon mi-juillet, elle sera quasiment circumpolaire.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura