La comète 46P/Wirtanen chauffe mystérieusement

·2 min de lecture

On a de bonnes raisons de penser qu’il y a environ 4,6 milliards d’années une supernova aurait déclenché l'effondrement du nuage moléculaire à l’origine du Système solaire, celui-ci étant initialement trop froid et trop peu dense pour se contracter de lui-même. Ce faisant, des quantités importantes d'isotopes radioactifs à courtes périodes, comme l'aluminium 26, auraient été produites et injectées dans la nébuleuse protosolaire en train de se condenser en planétésimaux et comètes.

En se désintégrant rapidement, cet isotope aurait contribué à chauffer fortement des planétésimaux de grande taille et peut-être certaines comètes géantes. C’est une façon de rendre compte du chauffage des matériaux constatés dans certaines météorites ayant conservé des traces de ce phénomène.

On s’est même demandé si une partie du chauffage constaté ne s’était pas produite dans certains grands astéroïdes par effet d’induction électromagnétique dans les conditions particulières régnant dans le disque protoplanétaire alors que notre étoile encore très jeune était en phase dite T-Tauri.

Mais, de nos jours, les sources de chauffage des corps cométaires ne devraient plus rien devoir à l’aluminium 26 et en fait seuls les photons du Soleil devraient intervenir. Curieusement, cette explication ne tiendrait pas selon des astrophysiciens ayant étudié la comète 46P/Wirtanen avec les instruments du W. M. Keck Observatory, au sommet du Mauna kea à Hawaï, comme ils l’expliquent dans un article paru dans The Planetary Science Journal.


Une présentation du W. M. Keck Observatory. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © W. M. Keck Observatory

De curieuses anomalies chimique et thermique

La comète est trop chaude par rapport à ce que l’on attendrait à...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles