Colonisation en Cisjordanie : Israël porte un nouveau coup à la création d'un État palestinien

Le gouvernement israélien vient d'annoncer la saisie de la plus grande parcelle de terre en Cisjordanie occupée depuis les accords de paix d'Oslo en vue d'y bâtir de nouvelles colonies. La zone de 800 hectares se situe dans la vallée du Jourdain, région vitale pour un futur État palestinien.

L’annonce, le 22 mars, par le ministre des Finances et figure de l'extrême droite israélienne Bezalel Smotrich, d’une saisie de 800 hectares de terres en Cisjordanie occupée, n’a pas vraiment surpris Hamza Zbiedat.

Bien que le responsable du Ma'an Development Center, une organisation de la société civile palestinienne, soit basé à Ramallah, sa famille vit à Zubaydat, un village situé près de la frontière entre la Cisjordanie et la Jordanie, juste au nord de la vaste zone désormais déclarée comme terres de l'État d'Israël.

"Israël contrôle entièrement la vallée du Jourdain depuis au moins 15 ans", explique Hamza Zbiedat. "Il ne restait plus à Israël qu'à l'annoncer."

La vallée du Jourdain est une bande de terre agricole très fertile qui s'étend sur 70 kilomètres le long de la frontière avec la Jordanie. Peu peuplée, elle comprend de nombreuses zones dégagées et non développées, ce qui en fait une réserve précieuse pour le développement futur de la Cisjordanie.

La décision de saisir une partie de ce territoire montre que le gouvernement de Benjamin Netanyahu a l'intention de poursuivre la construction de colonies, malgré le concert de condamnations internationales.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
En Cisjordanie, les routes au cœur d’un nouveau plan de colonisation
À Jérusalem-Est, les colons israéliens lorgnent sur les maisons des Palestiniens
Cisjordanie : la guerre des colons