Les colonies de vacances, épargnées par le pass sanitaire

·4 min de lecture
Le gouvernement a finalement décidé de préserver l’été des adolescents en assouplissant certaines règles. “Le ministre de la Santé a indiqué que <a href=
Le gouvernement a finalement décidé de préserver l’été des adolescents en assouplissant certaines règles. “Le ministre de la Santé a indiqué que

les 12-18 ans ne seraient concernés par le pass sanitaire qu’à partir du 30 août” rassure l’UCPA, premier organisateur de colonies de vacances contacté par Le HuffPost. (Photo: FatCamera via Getty Images)" data-caption="Le gouvernement a finalement décidé de préserver l’été des adolescents en assouplissant certaines règles. “Le ministre de la Santé a indiqué que les 12-18 ans ne seraient concernés par le pass sanitaire qu’à partir du 30 août” rassure l’UCPA, premier organisateur de colonies de vacances contacté par Le HuffPost. (Photo: FatCamera via Getty Images)" data-rich-caption="Le gouvernement a finalement décidé de préserver l’été des adolescents en assouplissant certaines règles. “Le ministre de la Santé a indiqué que les 12-18 ans ne seraient concernés par le pass sanitaire qu’à partir du 30 août” rassure l’UCPA, premier organisateur de colonies de vacances contacté par Le HuffPost. (Photo: FatCamera via Getty Images)" data-credit="FatCamera via Getty Images" data-credit-link-back="" />

CORONAVIRUS - Perturbées depuis deux ans par la crise sanitaire, les centres de colonies de vacances espéraient bien revivre un été normal. C’était sans compter sur le discours du Président de la République, venu bouleverser leurs plans. Mais les enfants ne seront pas “empêchés de partir en vacances”, a précisé Olivier Véran, mardi 13 juillet sur BFMTV. Un soulagement pour les parents et structures d’accueil.

Mais le gouvernement a finalement décidé de préserver l’été des adolescents en assouplissant certaines règles. “Le ministre de la Santé a indiqué que les 12-18 ans ne seraient concernés par le pass sanitaire qu’à partir du 30 août” rassure l’UCPA, premier organisateur de colonies de vacances contacté par Le HuffPost.

Lundi 12 juillet, le Président de la République annonçait une extension du pass sanitaire en deux étapes. À partir du 21 juillet, l’accès aux lieux de loisirs et de culture et, début août, l’accès aux restaurants et aux trains, seront réservés aux personnes “de plus de 12 ans” munies de ce document.

Problème, l’accès à la vaccination pour les 12-17 ans n’a été ouvert que le 15 juin, uniquement avec Pfizer et à condition d’avoir l’autorisation des deux parents. Ainsi, à ce jour, bon nombre d’adolescents n’ont toujours pas été vaccinés.

Un soulagement pour les structures d’accueil qui ne s’imaginaient pas gérer une telle crise. Devoir dépister une cinquantaine d’adolescents tous les trois jours pour prendre le train, ou se rendre sur un lieu culturel ou de loisir aurait été, on peut l’imaginer, un défi de taille.

Un protocole sanitaire stricte

Masque, distanciation sociale, aération des locaux, hygiène stricte...Les structures d’accueil de colonies de vacances demeurent intransigeantes sur le respect des mesures des gestes barrières, présentes dans le protocole sanitaire du ministère de l’éducation nationale.

Par exemple, en cas d’hébergement sous tentes, ces dernières doivent permettre le respect des règles de distanciation physique notamment la distance de 2 mètres entre chaque couchage. En cas d’impossibilité de garantir cette distance, les couchages sont placés tête-bêche. Et tout symptôme évocateur d’infection au covid-19 chez un mineur, constaté par l’encadrement, doit conduire à son isolement dans un lieu adapté.

Par ailleurs, pour mieux gérer la crise et assurer la propreté des lieux, certains centres ont été incité à embaucher davantage de personnels. Et contrairement à l’année dernière où les moyens de dépistage étaient peu nombreux, le gouvernement mise cette année sur “une multiplication des dépistages collectifs par autotests”. C’est ce qu’avait affirmé Olivier Véran le 19 juin dernier dans les colonnes du JDD.

Vaccination accélérée pour les 12-17 ans

À compter de la rentrée, la vaccination leur sera également proposée en milieu scolaire. “Pour les collégiens, les lycéens et les étudiants, des campagnes de vaccination spécifiques seront déployées dans les établissements scolaires dès la rentrée”, a annoncé Emmanuel Macron lundi 12 juillet.

Pour rappel, le schéma de vaccination est considéré comme complet, une semaine après la seconde dose, plutôt que deux actuellement.

Pour l’heure, si plus de la moitié de la population majeure a désormais son schéma vaccinal complet (53% au 15 juillet), les jeunes de 12 à 18 ans sont encore loin du compte. Ils ne seraient que 20% de primo-vaccinés, selon les données du ministère de la Santé recensées sur CovidTracker.

A voir également sur Le HuffPost: Cette colonie de vacances est un refuge pour les enfants trans

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

À LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles