Colonies apprenantes : "On a un peu de mal à comprendre comment les organiser en moins d'un mois"

franceinfo

"On a un peu de mal à comprendre comment organiser des colonies apprenantes en moins d'un mois", confie Olivier Ducelier, membre de l'Union nationale des organisations de séjours éducatifs, linguistiques et formation en langues (Unosel) qui regroupe plusieurs organisateurs de colonies de vacances. Selon lui, "il est probable qu'une majorité des adhérents [de l'association] n'organiseront pas de colonie cet été, malheureusement et avec beaucoup de regrets".

franceinfo : Allez-vous mettre en place des colonies "apprenantes" dans vos colonies cet été ?

Olivier Ducelier : Non, parce qu'il nous resterait moins d'un mois pour organiser des colonies apprenantes dont aujourd'hui nous n'avons même pas la charte d'organisation. Nous entendons le ministre nous expliquer qu'il va mettre 200 millions d'euros dessus, que ça fera 250 000 départs. On a bien vu qu'un centre de loisirs tweetait qu'ils allaient en faire 40 000. On a un peu de mal à comprendre comment ils vont pouvoir faire dans la mesure où le label n'est pas encore sorti, qu'il est attendu pour la semaine prochaine. Il y a donc là un mystère qui nous étonne un peu.

Allez-vous tout de même pouvoir organiser des colonies de vacances ?

Nous avons des enfants inscrits, bien sûr, mais nous avons aussi un certain nombre d'adhérents qui ont d'ores et déjà annulé leurs organisations de cet été. Et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi