En Colombie, elles luttent contre les violences faites aux femmes en célébrant les vulves

·1 min de lecture

FEMMES - Ovaires tourmentés. En Colombie, des artistes ont pris les devants pour dénoncer les violences faites aux femmes. Du 26 novembre 2021 au 29 mai 2022, plusieurs d’entre eux se sont réunis autour d’une exposition en plein coeur de Bogota. L’événement a été intitulé Ovarios Calvarios (“Ovaires tourmentés”). Les visiteurs pourront y retrouver des visages de femmes en pleurs ou terrifiées ainsi que des vulves miroirs.

“Dans ce pays, nous sommes plongées dans cette guerre terrible, éternelle, injuste et violente. Les femmes sont comme le butin de la guerre. Donc l’exposition est une sorte de cri, c’est aussi un réconfort d’une certaine manière, comme pour dire ‘nous sommes là’”, précise l’artiste Andrea Echeverri.

L’inauguration de l’exposition a eu lieu mercredi 24 novembre. Le groupe de musique Aterciopelados est venu jouer en live les titres écrits pour l’événement. Les clips sont à retrouver à côté des œuvres, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Depuis le début de l’année, 525 féminicides ont été enregistrés en Colombie, selon l’Observatorio de Feminicidios en Colombia (Observatoire des féminicides en Colombie). Dans la plupart des cas, il s’agit du compagnon de la victime et 78% des cas sont signalés dans des zones urbaines. La région de Bogota est celle qui enregistre le troisième plus grand nombre de cas, après Antioquia et Valle del Cauca.

À voir également sur Le HuffPost: Ces manifestantes #NousToutes font le bilan de la “grande cause du quinquennat” de Macron

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles