Colombie: Petro annonce la rupture des liens diplomatiques avec Israël

En Colombie, alors que des milliers de manifestants défilaient pour soutenir les réformes du gouvernement en ce 1er mai 2024, Journée internationale des travailleurs, le président Petro a rejoint le rassemblement de Bogota. Il a annoncé que son pays rompait ses relations diplomatiques avec Israël à partir de ce jeudi 2 mai.

Sur la place Bolivar de Bogota, la place principale de la ville, des milliers de manifestants brandissent le drapeau colombien et des pancartes en faveur de la réforme du travail ainsi que celle de la santé. Le président Gustavo Petro a rejoint le cortège quelques mètres avant d’arriver sur la place et de monter sur scène, rapporte notre correspondante en Colombie, Najet Benrabaa.

« Ici, devant vous, le gouvernement du changement, le président de la République informe que demain les relations diplomatiques avec l’État d’Israël seront rompues, pour cause de gouvernement, de président génocidaire, a lancé le président colombien. On ne peut accepter le retour des époques de génocide, d’extermination d’un peuple entier devant nos yeux, devant notre passivité. Si la Palestine meurt, l’humanité meurt. On ne laissera pas mourir la Palestine, tout comme on ne laissera pas mourir l’humanité. »

Débat du jourIsraël peut-il rester sourd aux appels de la communauté internationale?


Lire la suite sur RFI