Colombie: Dix arrestations après une attaque contre l'hélicoptère présidentiel

·1 min de lecture
COLOMBIE: DIX ARRESTATIONS APRÈS UNE ATTAQUE CONTRE L'HÉLICOPTÈRE PRÉSIDENTIEL

BOGOTA (Reuters) - Les autorités colombiennes ont annoncé jeudi avoir arrêté dix personnes accusées d'être impliquées dans des attaques menées le mois dernier contre un hélicoptère transportant le président Ivan Duque et contre une base militaire, des faits orchestrés selon Bogota par anciens rebelles des Farc exilés au Venezuela.

L'explosion d'un véhicule piégé sur la base militaire de Cucuta, dans le nord-est du pays, a fait 44 blessés dont deux conseillers de l'armée américaine. Par la suite le mois dernier, un hélicoptère transportant Ivan Duque et d'autres représentants a été criblé de balles alors qu'il approchait de la ville.

S'exprimant lors d'une conférence de presse diffusée en direct sur les réseaux sociaux, le procureur général Francisco Barbosa a indiqué que les dix suspects, capturés dans la province Norte de Santander, étaient des rebelles des Forces armées révolutionnaires (Farc) ayant rejeté l'accord de paix de 2016.

Le ministre de la Défense, Diego Molano, a déclaré lors de la même conférence de presse que l'ordre de mener ces attaques était venu d'anciens chefs des Farc opérant depuis le Venezuela, qualifiant ceux-ci de "terroristes" et dénonçant la protection qui leur est accordée par le gouvernement du président vénézuélien Nicolas Maduro.

(Reportage Oliver Griffin; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles