Colombie: le corps du dernier mineur remonté, bilan définitif 15 morts

Des secours transportant le corps d'un des mineurs décédé après un coup de grisou le 4 juin 2022 à El Zulia en Colombie. - Schneyder Mendoza
Des secours transportant le corps d'un des mineurs décédé après un coup de grisou le 4 juin 2022 à El Zulia en Colombie. - Schneyder Mendoza

Le corps du dernier mineur porté disparu après un coup de grisou fin mai dans une mine du nord-est de la Colombie a été remonté jeudi, portant le bilan définitif à 15 morts, a annoncé l'Agence nationale des mines (ANM).

"Dans la matinée du 9 juin a été découvert et remonté le corps sans vie du dernier mineur qui était porté disparu dans la mine La Mestiza", a indiqué l'Agence dans un communiqué.

L'explosion survenue le 30 mai, apparemment causée par une concentration de méthane, a provoqué un incendie dans cette mine située à El Zulia, dans le département de Norte de Santander, près de la frontière vénézuélienne. Environ 90% de la mine s'est effondrée et dix jours ont été nécessaires aux secours pour dégager tous les corps.

Quatorze mineurs et un travailleur à l'extérieur de la mine tués

Quatorze mineurs s'étaient retrouvés bloqués à 200 mètres de fond et un des travailleurs qui se trouvait à l'extérieur de la galerie au moment de l'explosion a succombé à ses graves brûlures.

La mine, qui avait un permis des autorités, avait vu son exploitation suspendue en mars 2021 en raison d'un autre accident. Elle avait repris ses activités en mai, a indiqué à l'AFP Jhon Olivares, secrétaire des mines du département.

La Colombie, quatrième économie d'Amérique latine, a enregistré 148 décès dans des accidents miniers l'année dernière. Les extractions pétrolière et minière sont les principaux produits d'exportation du pays.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles