Colombie: le chef de l'armée limogé après plusieurs scandales

Le président colombien a limogé ce mardi 20 mai le chef de son armée. S'il n'y a pas d’explication donnée à son départ, le général Luis Ospina était fortement critiqué, entre dégradation sécuritaire dans le pays et scandales dans sa vie privée.

En Colombie, le général Luis Ospina était arrivé à la tête de l’armée en 2022, dans les bagages du président du gauche Gustavo Petro. Mais ce dernier vient de le remplacer par le major général à la retraite Luis Emilio Cardozo Santamaria. Il faut dire que la position du désormais ex-chef de l’armée était difficilement tenable.

Depuis l’an dernier, il faisait l’objet d’une enquête pour avoir, selon la presse, mis sa femme sur écoute par jalousie, utilisant les services de renseignement de l’État pour un usage privé. La semaine dernière, les médias locaux affirmaient qu’il faisait aussi l’objet d’une enquête pour avoir faussement accusé un général de liens avec des guérilleros.

Une dégradation sécuritaire dans le pays

Autre point noir : la situation sécuritaire dans le pays se dégrade, malgré les promesses du président Petro d’une « paix totale ». Ce lundi encore, quatre personnes, dont deux policiers, ont été tuées lors d’attaques dans le sud-ouest.

À lire aussiColombie: un directeur de prison assassiné après avoir reçu plusieurs menaces


Lire la suite sur RFI