Colombie: certains plastiques à usage unique désormais interdits

Ce dimanche 7 juillet, entre en vigueur en Colombie, l'interdiction de certains plastiques à usage unique. Deux ans après l'approbation de la loi, les Colombiens vont dire au revoir aux sacs de blanchisserie, pailles et autres cotons tiges en plastique. L’objectif est de réduire l'impact sur l'environnement.

Imposer un régime minceur aux poubelles, réduire la dispersion dans la nature de plastique difficilement décomposable, voilà l'un des intérêts de cette interdiction en Colombie.

Mais, c'est loin d'être le seul intérêt aux yeux de Daniela Duran, du Ciel, le Centre pour le droit environnemental international, au micro de Rafael Moran de la rédaction en espagnol de RFI : « C'est aussi une question de gaz à effet de serre et une question de santé publique. Les données les plus récentes comptabilisent plus de 16 000 composés chimiques associés aux plastiques. Parmi eux, 4 200 sont toxiques. Ils ont des impacts endocriniens, et peuvent être potentiellement cancérogènes, et c'est sans compter l'accumulation des micros plastiques dans notre corps. Pour gérer ces impacts, il faut réduire la production. »

Éliminer les produits jetables sans les substituer

Selon Greenpeace, plus de la moitié des plastiques utilisés en Colombie sont à usage unique.


Lire la suite sur RFI