Colombie : au moins 234 morts après une immense coulée de boue

Au sud de la Colombie, une gigantesque coulée de boue a enseveli plusieurs quartiers de la ville de Mocoa dans la nuit de vendredi à samedi.

Le bilan n’en finit plus de s’alourdir : au moins 234 personnes sont mortes, plus de 220 blessés, et plus de 220 habitants auraient disparu.

Les pluies diluviennes qui se sont abattues ces derniers jours sur le sud du pays sont à l’origine de ce glissement de terrain meurtrier.

La plupart des infrastructures ont été détruites ce qui rend d’autant plus difficile l’intervention des secouristes.

Photos du lieu du glissement de terrain en #Colombie via SACNSNew pic.twitter.com/klc8AURHLp— LesNews (LesNews) 1 avril 2017

“Nous ne savons pas combien de personnes sont encore ensevelies, explique Juan Manuel Santos, le président Colombien. Nous poursuivons les recherches mais ce que je voudrais dire avant tout c’est que je suis de tout coeur, comme tous les Colombiens, avec les victimes de cette tragédie.”

L’Etat de catastrophe naturelle a été rapidement décrété à Mocoa et plus de sept tonnes de matériels ont déjà été acheminées sur place. Il en faudra nettement plus pour venir en aide aux centaines de sinistrés.

El presidente de Colombia JuanManSantos decretó el estado de calamidad por avalancha… https://t.co/ilnpMnIps0 by #CNNEE via c0nvey pic.twitter.com/e3DgDimwJp— Lalo (@lalopinto77) 1 avril 2017

La France, l’Union européenne, l’Allemagne, l’Espagne, le Brésil, l’Equateur et le Venezuela, parmi d’autres, ont exprimé leur solidarité.

Le “changement climatique génère des dynamiques et nous en voyons les graves résultats en termes d’intensité, de fréquence et de magnitude (...) comme à Mocoa”, a déploré le chef de la délégation de l’ONU en Colombie, Martin Santiago.

Avec Agences

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages