Colmar : une femme meurt, défenestrée par son ex-compagnon

·1 min de lecture
Les témoignages recueillis par le journal « L'Alsace » évoquent une lutte de plusieurs minutes avant que l'homme ne fasse basculer la victime par la fenêtre.
Les témoignages recueillis par le journal « L'Alsace » évoquent une lutte de plusieurs minutes avant que l'homme ne fasse basculer la victime par la fenêtre.

La victime est décédée sur place, malgré l'intervention des sapeurs-pompiers et du Smur. Jeudi 3 juin au soir, une femme de 48 ans a été défenestrée du haut du huitième étage d'un immeuble, à Colmar, dans le Haut-Rhin, a rapporté une source proche de l'enquête, vendredi. Elle a été poussée par la fenêtre par son ancien compagnon, à 19 mètres de hauteur, et a chuté sur le toit d'une salle de sport en contrebas. L'homme, âgé de 51 ans, était très alcoolisé au moment des faits, et présentait 2,5 g d'alcool dans le sang, a précisé cette même source.

L'individu est par la suite resté à la fenêtre, et a entrepris de jeter des canettes de bière en direction du corps de son ex-compagne. Il a été interpellé dans la foulée, sans opposer de résistance. D'après une voisine, citée par cette même source, la victime était régulièrement soumise à des violences de la part de son ancien compagnon. Toujours selon cette source, l'homme avait été arrêté le 25 avril au domicile de la quadragénaire et placé en rétention judiciaire à la suite du non-respect d'une interdiction de rencontre. Il avait ensuite été présenté à un juge d'application des peines.

Une lutte de plusieurs minutes avant la mort

La procureure de la République de Colmar Catherine Sorita-Minard a simplement confirmé à l'Agence France-Presse qu'il y avait eu « une défenestration par un ex-conjoint », sans plus de détails. Une communication est prévue en fin de journée. Les témoignages recueillis par le journal L'Als [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles