Collision mortelle de Millas : le procès s'ouvre ce lundi

Cinq ans après la mort de six collégiens dans la collision de leur car scolaire avec un train à Millas (Pyrénées-Orientales), le procès de la conductrice va s'ouvrir lundi à Marseille. Seule prévenue, elle maintient que le passage à niveau était ouvert. Nadine Oliveira, 53 ans, sera présente à l'audience, qui doit débuter à 10h30, a assuré son avocat, Jean Codognès, à l'AFP: "Ce sera une épreuve. Elle va donner sa version des faits. Sa position n'a pas changé depuis le début. Elle dit que les barrières étaient levées et d'autres témoins le disent". Mais "elle est détruite, elle est plus que traumatisée par cet accident", avait-il ajouté avant ce procès où sa cliente se retrouvera dès mardi face au récit des enfants blessés qui ont accepté de témoigner. Pour l'instant, 123 parties civiles se sont constituées dans ce "procès hors-norme". Mais d'autres pourraient se manifester lundi, selon Olivier Leurent, président du tribunal judiciaire de Marseille, qui dispose d'un pôle spécialisé po