Collectivités locales : l’impact budgétaire de la crise en 2020 moins mauvais que prévu, selon Bercy

·2 min de lecture

Collectivités locales : l’impact budgétaire de la crise en 2020 moins pire que prévu, selon Bercy

La loi de finances pour 2021 est encore toute fraîche. Mais crise sanitaire et économique oblige, Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics, était très attendu par les sénateurs ce 14 janvier 2021, avec la clôture des exercices budgétaires dans les collectivités locales. Le locataire de Bercy était auditionné par la délégation aux collectivités locales. Avec la chute de l’activité et d’une partie de leurs revenus, le trou d’air est notable pour les communes, intercommunalités, départements ou encore régions. Mais moins important qu’anticipé. Le gouvernement a-t-il été trop prudent, voire pessimiste dans ses prévisions ? Une chose est sûre, les chiffres auraient pu être bien pires, de l’avis du ministre.

Les chiffres ne sont pas encore définitivement arrêtés mais Olivier Dussopt l’a affirmé devant les sénateurs : « La situation des collectivités territoriales se dégrade beaucoup moins que ce que nous craignions. » Les situations sont évidemment différentes, suivant la structure économique des territoires, mais au niveau global, les dépenses de fonctionnement ont progressé sur un an de 0,4 % en 2020. En face, les recettes de fonctionnement ont progressé de 1,3 %. « Ce qui nous évite de rencontrer l’effet ciseau que nous craignions », a expliqué le ministre. Ce niveau de recettes reste toutefois bien inférieur à la hausse observée en 2019, de 2,8 %.

Dans un récent rapport, la Cour des comptes a elle aussi souligné que l’ampleur de la chute était moins importante qu’initialement prévue mais que les conséquences étaient inégales d’une collectivité à l’autre.

Le ministre a noté que la crise s'était manifestée à un moment où les collectivités – sans tenir compte de certaines exceptions liées aux dépenses sociales – « étaient dans une situation d’amélioration, avec un excédent qui allait croissant ». Le niveau de trésorerie était « important », et a permis aux collectivités de « répondre (...) Lire la suite sur Public Sénat

« Européenne convaincue », « intelligence acérée », « énergie rare » : l’hommage des sénateurs à Marielle de Sarnez

Variant du covid-19 : Sébastien Lecornu annonce un renforcement des contrôles à Mayotte et à la Réunion

Réforme des retraites : « Nous la reprendrons dans une situation apaisée » assure Laurent Pietraszewski

Marielle de Sarnez, l’Europe chevillée au corps

[Info Public Sénat] Gérard Larcher va présider une mission spécifique sur la Nouvelle-Calédonie