Collections : un timbre et une pièce affolent les enchères

·1 min de lecture
Ce timbre One-Cent Magenta de Guyane britannique, vieux de 165 ans, sera mis aux enchères à New York le 8 juin.
Ce timbre One-Cent Magenta de Guyane britannique, vieux de 165 ans, sera mis aux enchères à New York le 8 juin.

Un timbre vieux de 165 ans, une pièce en or et quatre timbres postaux pourraient bientôt ensemble casser tous les records de vente aux enchères. Ces trois précieux lots, proposés aux enchères séparément le 8 juin prochain par la maison Sotheby's à New York, pourraient rapporter plus de 37 millions de dollars (soit 30,5 millions d'euros environ), selon CNN. La rareté des objets fait de cette vente aux enchères un véritable événement pour les collectionneurs qui rêvent d'acquérir des pièces uniques comme celles-ci.

Le timbre black magenta de Guyane britannique sera sans aucun doute la star de cette vente aux enchères. En plus d'être l'objet le plus ancien (165 ans), il est aussi le plus rare puisqu'il serait le dernier spécimen du genre. Sotheby's l'a estimé entre 10 et 15 millions de dollars.

Une pièce « double eagle » de 1933 aux enchères

Autre lot très précieux : une pièce en or « double eagle » datant de 1933. C'est une pièce qui a une valeur nominale de 20 dollars américains. En 2002, elle est devenue la pièce la plus chère de l'histoire en étant vendue pour 7,6 millions de dollars aux enchères. La voici à nouveau sous le marteau. Cette fois, Sotheby's pense pouvoir en tirer entre 10 et 15 millions de dollars, comme le timbre magenta.

À LIRE AUSSIEnchères ? Les baskets ont la cote

Une feuille de quatre timbres postaux de 24 cents constitue le dernier lot de cette vente aux enchères exceptionnelles. C'est un objet unique car il comporte une erreur d'impressio [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles