La collection d'art de Paul Allen dépasse la barre historique du milliard de dollars aux enchères (Christie's)

La vente aux enchères chez Christie's à New York de la collection d'art du cofondateur de Microsoft Paul Allen, décédé en 2018, a dépassé la barre historique du milliard de dollars mercredi soir, avec une pluie de records pour des oeuvres de Van Gogh, Cézanne ou Gauguin.

Cinq peintures sont entrées dans le club fermé des oeuvres vendues plus de 100 millions de dollars aux enchères. La plus chère de la soirée, "Les Poseuses, Ensemble (petite version)" (1888) de Georges Seurat, un tableau considéré comme un sommet du pointillisme, a atteint 149,24 millions de dollars, frais compris, a annoncé Christie's.

La maison d'enchères avait annoncé que la totalité du montant des ventes serait versée à des oeuvres caritatives. Malgré sa brouille avec Bill Gates, son partenaire dans la naissance de Microsoft en 1975, le milliardaire Paul Allen avait signé en 2009 son "Giving Pledge", s'engageant à faire don de la majorité de sa fortune.

Alors que 60 lots seulement sur 150 ont été vendus mercredi - le reste le sera jeudi - la valeur de la collection a déjà dépassé le précédent record de la collection Macklowe, du nom d'un richissime couple new-yorkais, qui a atteint 922 millions de dollars chez la concurrente Sotheby's au printemps.

Après la peinture de Seurat, une "Montagne Sainte-Victoire" (1888-1890) de Paul Cézanne, annonciatrice du cubisme, a atteint 137,79 millions, un record d'enchères pour le peintre français.

Des records d'enchères ont aussi été battus pour Vincent Van Gogh, dont le "Verger avec cyprès" a été vendu 117,1 millions de dollars, ou pour Paul Gauguin, dont un tableau de la période tahitienne, "Maternité II" (1899), est parti à 105,73 millions de dollars. Une oeuvre de Gustav Klimt, "Birch Forest", a atteint 104,5 millions de dollars, là aussi un record d'enchères pour cet artiste.

Avec ces ventes, et celle d'un portrait de Marilyn Monroe "Shot Sage Blue Marilyn" d'Andy Warhol, parti en mai pour 195 millions de dollars, un record pour une oeuvre du XXe siècle, l'année 2022 devrait rester comme l'une des plus chères de l'histoire du marché de l'art.

arb/ube