Le collectif « Dernière rénovation » bloque l'autoroute A6a, au sud de Paris

© AFP

Une dizaine de militants du mouvement écologiste "Dernière rénovation" ont bloqué vendredi en début de soirée l'autoroute A6a au niveau d'Arcueil dans le Val-de-Marne, au sud de Paris, provoquant de gros embouteillages. Vers 18h00, une dizaine de militants se sont assis par terre sur l'autoroute A6a proche de Paris.

Une dizaine de militants du mouvement écologiste "Dernière rénovation" ont bloqué vendredi en début de soirée l'autoroute A6a au niveau d'Arcueil dans le Val-de-Marne, au sud de Paris, provoquant de gros embouteillages, a constaté une journaliste de l'AFP. Le but de cette action de "désobéissance civile", qui a duré environ une demi-heure, est de "contraindre le gouvernement à adopter un plan ambitieux de rénovation thermique des bâtiments d'ici 2040, premier pas vers une réduction significative des émissions carbone de la France", selon un communiqué transmis à l'AFP.

Vers 18 heures, une dizaine de militants se sont assis par terre sur l'autoroute A6a proche de Paris, avec la banderole "Dernière rénovation" bloquant le passage des voitures et créant des moments de tension avec les automobilistes, parfois violents. Les forces de l'ordre ont commencé à intervenir vers 18h30 et l'action s'est achevée une dizaine de minutes plus tard, a pu vérifier l'AFP.

Des actions de "désobéissance" à Roland-Garros

"Aujourd'hui, il nous reste seulement 880 jours si on veut maintenir un monde vivable. Alors, voilà pourquoi je suis là ! (...) Je suis désolée de bloquer ces gens, je n'ai aucun plaisir à être là", a indiqué Rachel, 20 ans, qui n'a pas voulu dévoiler son nom. Les militants ont affirmé vouloir s'inscrire dans le contexte de la "grogne sociale" et multiplier les actions de désobéissance civile dans les prochaines semaines.

Le collectif a déjà mené des actions de "désobéissance" depu...

Lire la suite sur Europe 1

VIDÉO - Qu’est-ce que le People’s Climate Movement (et comment fonctionne-t-il) ?