Le collectif citoyen sur la vaccination a débuté ses auditions

Par Céline Hussonnois-Alaya avec Julia Van Aelst
·1 min de lecture
Dans un centre de vaccination de l'État américain du New Hampshire, le 4 février 2021 (photo d'illustration) - Joseph Prezioso © 2019 AFP
Dans un centre de vaccination de l'État américain du New Hampshire, le 4 février 2021 (photo d'illustration) - Joseph Prezioso © 2019 AFP

Emmanuel Macron l'avait annoncé lors de son allocution fin novembre, il a vu le jour. Le collectif citoyen sur la vaccination a entamé sa première phase de consultations.

Le chef de l'État avait ainsi affiché sa volonté d'"associer plus largement la population" à la stratégie de vaccination contre le Covid-19 en France et œuvrer en toute transparence. Une première réunion s'est ainsi tenue mi-janvier et a permis aux 35 participants de rencontrer Alain Fischer, le "Monsieur vaccin" du gouvernement. Trois autres réunions de travail ont ensuite été organisées.

Principal sujet qui a été évoqué: la campagne vaccinale. Une dizaine de personnes ont ainsi été auditionnées, dont des professionnels de santé, des personnels d'hôpitaux, des pharmaciens, des élus locaux ainsi que des spécialistes de l'opinion.

De nouvelles réunions mi-février

Selon l'entourage d'Alain Fischer qui supervise le collectif, l'objectif n'est pas tant de travailler sur la stratégie vaccinale mais de "prendre le pouls de la société". Ces 35 Français tirés au sort ont également la tâche de faire remonter les "peurs, résistances et questions éthiques que peut susciter la vaccination" ainsi que les insuffisances constatées sur le terrain.

Le comité doit se réunir à nouveau en visioconférence les 18, 19 et 20 février. Un point presse informel pourrait être organisé la semaine prochaine afin que les membres du collectif puissent officiellement se présenter au grand public.
Inspiré de la Conventon citoyenne pour le climat qui avait vu le jour après la crise des gilets jaunes, l'exécutif espère rassurer avec ce collectif même si certains, au sein même du gouvernement, le jugent inutile. Leurs travaux doivent se poursuivre tout au long de la campagne de vaccination et au moins jusqu'à l'été prochain.

Article original publié sur BFMTV.com