Collaboration Hyundai-Apple : pourquoi le partenariat tombe déjà à l'eau

·1 min de lecture

On pensait en savoir enfin un peu plus sur le projet de voiture Apple. Hyundai avait confirmé, début janvier, des discussions avec le géant américain. L'objectif était que Hyundai produise des voitures électriques badgées Apple, avec des technologies développées par ce dernier.

Mais au fil des semaines, la relation s'est tendue. D'abord, Apple, toujours très soucieux du secret tant que le produit fini n'est pas prêt à être dévoilé, a poussé Hyundai à revoir sa déclaration, pour être plus vague : le coréen se disait alors "approché, parmi d'autres constructeurs, par un spécialiste du numérique".

"Nous ne sommes pas un équipementier"

Ensuite, la décision de s'allier avec l'Américain a fait débat chez Hyundai. Un haut-placé avait décrit chez Reuters "des discussions très difficiles en interne : nous ne sommes pas un équipementier, qui fabrique des voitures pour les autres".

Bref, il s'agissait d'un mariage qui agaçait des deux côtés. L'annuler est donc la conclusion la plus sensée. Mais il reste surprenant de voir cet accord échouer si spectaculairement, et surtout si publiquement, quand ces deux entreprises sont d'habitude si discrètes. Résultat, le cours en bourse de Hyundai (et de Kia, qu'il possède), a fait le yo-yo depuis le début de l'année : il avait bondit de 20 % après l'annonce de la collaboration en janvier, et chute désormais de plus de 6 %, soit une perte de 3 milliards de dollars en ce début février.

Source : Reuters

Retrouvez cet article sur Auto Plus

Audi e-tron GT (2021) : voici le coupé 4 portes électrique, rival de la Tesla Model S
Nouveau Nissan Qashqai (2021) : son design dévoilé
Nouvelle DS 4 (2021) : la compacte française face à ses rivales allemandes !
Couvre-feu : tolérance zéro pour les vacances
Ford F-150 Raptor (2021) : toujours plus extrême