Collège : pourquoi le maintien des demi-jauges en 4e et 3e inquiète

·1 min de lecture

Dans certains collèges, les chefs d'établissement demandent le retour des classes entières au lieu des demi-jauges mises en place en classes de quatrième et troisième dans 15 départements. "On sent bien qu'il y a une demande des équipes de direction des collèges de pouvoir récupérer, si possible, tous leurs élèves en jauge pleine le plus rapidement possible", explique à Europe 1 Philippe Vincent, le secrétaire général du SNPDEN (le Syndicat National des Personnels de Direction de l'Education National). "Les collègues considèrent que le système en demi-jauges ne marque pas de vraies différences au plan sanitaire", ajoute-t-il.

 >> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 21 mai

Après deux semaines d'enseignement à distance, entrecoupées de deux semaines de congés, les lycéens ont fait leur rentrée en demi-jauge le 3 mai, avec une alternance de classes en présentiel et distanciel. Pour les collèges, la reprise s'est effectuée en présentiel, sauf pour les élèves de 4e et 3e des quinze départements les plus touchés par la pandémie de Covid-19, également contraints à la demi-jauge. C'est-à-dire : le Nord, la Sarthe, la Seine-et-Marne, Paris, les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise, le Val-de-Marne, l'Oise, la Seine-Saint-Denis, les Yvelines, l'Essonne, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, la Loire et l'Aisne.

"On accroît malheureusement un phénomène de décrochage"

"D'une manière générale, on a plutôt un phénomène de décrochage des élèves", alerte Philippe V...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles