Des colis livrés par des camions sans chauffeurs aux États-Unis

Caurentin Courtois
Un camion en pilotage automatique

ÉTATS-UNIS - À partir du mardi 21 mai, le service de poste des États-Unis commence le test d’un nouveau mode de transport de colis: des camions sans chauffeurs.

À l’image de la Tesla et son “auto-pilot”, ces camions sont capables de se conduire eux-mêmes sans conducteur et vont livrer des colis entre des centres de traitements de Phoenix et de Dallas.

Les camions en pilotage automatique passeront 45 heures sur la route pour un aller-retour et devront parcourir 3380 km pour chacun de leurs voyages. Ils passeront à travers l’Arizona, le Nouveau-Mexique et le Texas.

Par mesure de sécurité, il y aura toujours un conducteur qui interviendra si nécessaire ainsi qu’un ingénieur sur le siège passager.

Chuck Price, l’un des meneurs du projet a expliqué que ces trajets particulièrement longs ne peuvent pas être réalisés par un seul humain, l’intérêt de la manœuvre est donc de s’affranchir des limites humaines et de pallier à la pénurie de chauffeurs qui, selon l’American Trucking Associations, est liée à une difficulté d’attirer des jeunes routiers pour conduire les camions.

Ce test se poursuivra pendant deux semaines et, après cette période d’essai, la livraison de colis par camion autonome pourrait se poursuivre.

À l’instar de la Tesla et son pilotage automatique, il faut espérer que cette technologie qui s’affranchit des humains pour conduire sur d’aussi longs trajets, n’engendrera pas d’accidents de la route.

À voir également sur Le HuffPost:

LIRE AUSSI

Retrouvez cet article sur le Huffington Post